9

Il est tout à fait normal de parler des infections, tu n’es pas la seule!

Il est parfaitement normal de parler des infections et il s’agit de quelque chose de tout à fait banal. Crois-moi, tu n’es pas la seule! Normalement, nous n’aimons pas parler d’infections avec d’autres personnes, telles que des amies ou le médecin. Mais lorsque tu sais que beaucoup d’autres ont le même problème que toi, tu te sens déjà moins seule.

Infections urinaires. Une femme a 50 % de chances de souffrir d’une infection urinaire une fois dans sa vie 1, avec un très grand risque de récidive.
1 Foxman B. Epidemiology of Urinary Tract Infections: Incidence, Morbidity, and Economic Costs. The American Journal of Medicine. 2002; 133(1): 5-13.

Infections vaginales. Près de 75 % des femmes souffrent au moins une fois dans leur vie d’une infection vaginale1. Le risque de récidive est de 30 % sur 3 mois et de 80 % sur 9 mois.
1 Lennox, J. A., Abbey, S. D., Udiba, D., Mboto, C. I., Ikpoh, I. S., Akubuenyi, F. C. (2013). Prevalence of vaginitis and vaginosis among University of Calabar female students. Journal of Public Health and Epidemiology. Vol. 5(4), pp. 167-172, April 2013

Sécheresse vaginale. Une femme sur trois souffre de sécheresse vaginale au moins une fois dans sa vie.1 Outre les variations hormonales, telles que la grossesse et la ménopause, des médicaments, des maladies comme l’hypertension ou le diabète, des infections urinaires et vaginales voire le stress peuvent entraîner une sécheresse vaginale.
1 Stenberg, Å., Heimer, G., Ulmsten, U., & Cnattingius, S. (1996). Prevalence of genitourinary and other climacteric symptoms in 61-year-old women. Maturitas, 24(1), 31-36.

 

you-are-not-alone

D'autres postes

KOAG/KAG-nr. 3168-0313-0582